>>>>  

Les CE, COS et CASC demande une véritable plateforme de mutualisation
en mesure de faciliter l’organisation des activités
Une étude menée en 2012 par l’Université de Poitiers, le réseau CEZAM Poitou-Charentes, l’Agence Nationale de Chèque Vacances et EKITOUR sur les activités sportives et culturelles dans les CE, COS et CASC indique dans ses conclusions page 144 :
« Nous avons pu constater lors de cette étude un intérêt particulier pour les sorties touristiques et les voyages de la part des ≪ collectifs ≫ pour leurs salaries. De plus, de nombreuses instances rencontrées ont exprimé le souhait de voir le CREDES proposer une véritable plateforme de mutualisation en mesure de faciliter l’organisation de ces activités. »
Nos vacances commencent sur Internet
Diverses enquêtes réalisées par des instituts de sondage tendent à démontrer que 70 à 80% des français choisissent leurs vacances, voyages et loisirs sur Internet et qu’ils sont de 50 à 60% à concrétiser leurs achats dans ce domaine sur Internet. Même si ces chiffres demandent à être précisé, ils sont assez  significatifs pour dire que les français ont franchi le pas de la réservation en ligne et il n’est pas besoin d’être grand devin pour prévoir que cela ne va pas s’arrêter là.
L’ubérisation de la société met à mal la solidarité collective.
L’émergence fulgurante de l’économie collaborative dans le champ touristique bouleverse son économie, favorisant une individualisation des offreurs soumis au monopole des plateformes d’intermédiation. La crise des modes de solidarité organique (syndicalisme, Comité d’entreprise, Etat providence, etc.) est ainsi accentuée et les « communautés » d’usagers de ces plateformes qui n’arrivent pas à faire émerger de nouvelles solidarités mécaniques ou organiques. Au contraire, l’individualisme est encouragé par une mise en concurrence optimisée grâce au web (comparateur, e-réputation), l’élargissement exponentiel du nombre d’offreurs et la réduction a minima de leurs contributions de solidarité et de leurs droits. La dépendance au système marchand s’accentue et les liens sociaux se réduisent.
Les CE, COS, CASC ont été précurseurs
mais ils doivent maintenant savoir utiliser Internet.
En créant un patrimoine accessible à tous, tout en ayant une politique d’aide à la personne pour leurs ressortissants, ils sont devenus des acteurs majeurs du tourisme social et solidaire. Aujourd’hui, Ils ont besoin de redéfinir leur politique à l’aune de leurs moyens financiers et à celles des évolutions sociétales évoquées ci-dessus.
EKITOUR crée une plateforme en ligne de mutualisation
pour les vacances, les voyages et les loisirs
Entreprise de tourisme social et solidaire au service des CE, COS, CASC depuis 45 ans, elle a acquis une longue expérience et elle a su s’adapter à la demande au fil des années. Forte de son histoire, de sa pratique et de l’analyse qu’elle mène depuis quelques temps sur les plateformes collaboratives, elle a fait le choix de créer sa propre plateforme coopérative de réservation en ligne et de la mettre au service des CE, COS et CASC : « Les oiseaux de passage »

Sortie de la plateforme en mai 2018 !

 D’ici là, nous vous invitons à :

# Nous rencontrer si vous souhaitez en savoir plus  > > Prenez RDV avec Daniel au 06 29 46 84 22
# Participer au financement de la connaissance et du débat public sur la plateforme régionaleJadopteunprojet.